La baisse des taux de crédits va-t-elle continuer indéfiniment ?

Cela fait déjà quelques années que le taux de crédits relatif au crédit immobilier diminue considérablement. Bien que tout le monde prolifère sur une petite remontée pour les mois à venir, ceux qui souhaitent investir dans un projet quelconque trouvent la situation plus qu’attractive. Aussi, on se pose la question sur la pérennisation de cette baisse bien appréciée. Pour combien de temps encore peut-on espérer le maintien d’un tel taux de crédits ? Est-ce que cela peut durer indéfiniment ?

baisse-taux

Tout ce qu’il y a à savoir sur le crédit immobilier

La plupart du commun des mortels a besoin de demander un crédit pour investir dans un domaine aussi important que l’immobilier. Cependant, la somme allouée au débiteur dépend de plusieurs paramètres à négocier avec la banque ; parmi eux les revenus mensuels et le potentiel de l’investissement. Pour mettre toutes les chances de leurs côtés, les plus avisés ont recours à la prestation d’un courtier pour négocier les termes du contrat et définir les modalités de remboursement. Quoi qu’il en soit, il vous appartient, à vous, de manière préalable, d’évaluer votre capacité d’emprunt. En fonction de ces données, vous pouvez discuter plus amplement de votre situation et de votre possibilité avec le courtier. En lui fournissant tous les outils nécessaires, il saura plus à même à négocier en votre faveur.

La question de la mensualité

En contractant un prêt, vous devez rembourser la banque de manière régulière : c’est la mensualité. Le montant de celle-ci se compose de trois éléments : la partie du capital, le taux de crédits et la cotisation pour l’assurance. Pour la partie du capital à imputer chaque mois au débiteur, sa valeur doit être fixée à l’avance au moment de l’octroi du crédit. Elle résulte d’une négociation entre le débiteur, représenté par le courtier, et la banque. En ce qui concerne l’assurance, la cotisation dépend de la valeur du prêt et de la capacité de remboursement du débiteur. Enfin, le taux d’intérêt est fixé par la banque. Ces dernières années, ce taux dégringole incroyablement pour le bonheur des débiteurs.

Une baisse prévisible

Avec la montée en flèche du nombre des organismes créanciers, la concurrence devient de plus en plus ardue. Aussi, les banques se trouvent dans l’obligation de réduire au maximum les taux d’intérêt pour garder une place dans le marché. Cette tendance à la baisse a commencé en 2012. À cette époque, le taux moyen des crédits avoisinait les 4% du capital. Une année après, ce chiffre est passé à 3,08% et à 2,59% pour l’année 2014. Le taux le plus bas, on l’avait prédit pour 2015 ; une prédiction que le temps n’a pas manqué de prouver. En effet, pour un emprunt immobilier à rembourser pour une durée de 15 ans, le taux d’intérêt avoisine les 1,95% contre 2,25% pour une durée de 20 ans.

Une possibilité de renégociation

Pour ceux qui ont contracté un crédit avant la baisse du taux d’intérêt, ils peuvent très bien renégocier son prêt pour jouir de ces nouvelles dispositions. Pour ce faire, il faut recontacter la banque et redéfinir les termes de remboursement du prêt. Le concerné peut le faire lui-même ou avoir recours à un courtier pour plus de sûreté. Bien que les analystes tendent à penser que le taux d’intérêt va augmenter légèrement pour les années à venir, les clients se disent confiants sur le maintien de la baisse.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *