L’explosion du secteur du tourisme en plein air

Si le tourisme hexagonal a connu une légère baisse de 2,5% en 2016, le secteur du tourisme en plein air, lui, est en pleine forme. Il a depuis quelques années connu un succès croissant, et en 2017, le niveau de fréquentation a atteint de nouveaux sommets. Zoom sur l’explosion de ce secteur.

Qu’est-ce que le tourisme en plein air ?

Le tourisme en plein air, aussi appelé « hôtellerie en plein air » est un secteur économique de l’hébergement touristique proposant pour ses touristes des habitats de types caravanes, tentes, maisons mobiles ou encore habitats légers de loisir. Pour faire plus simple, il s’agit de camping-caravaning et de parc résidentiel de loisirs (PRL).

Dans le secteur du tourisme, on fait donc une distinction nette entre l’exploitation d’un camping traditionnel et l’hôtellerie traditionnelle qu’on pourrait aussi qualifiée d’hôtellerie « classée ». En Europe, le tourisme en plein air représente la principale offre d’hébergement touristique. Il existe plusieurs fédérations nationales de professionnels de l’hôtellerie de plein air (comme la FNHPA ou la FFCC en France), et elles sont régies par la Fédération européenne de l’hôtellerie de plein air (EFCO-FEHPA) chargée d’établir une coopération entre ces différentes fédérations.

L’essor du secteur du tourisme en plein air

Le secteur du tourisme en plein air a su résister au contexte difficile dans lequel se trouve l’industrie du tourisme. Ce succès est dû à sa capacité à préserver ses valeurs, à savoir proposer des vacances plus accessibles sur le plan financier, et à garder l’esprit de famille et de convivialité.

Si le secteur du tourisme français n’enregistre qu’une moyenne des séjours de seulement 2,6 nuitées sur l’ensemble de l’hébergement touristique français, la moyenne du tourisme en plein air est quant à elle à 5,2 nuitées. On constate que la longueur des séjours des français a tendance à être plus importante que celle des étrangers, renforçant ainsi le poids du tourisme domestique dans le secteur du tourisme en plein air.

La Fédération Nationale de l’Hôtellerie de Plein Air (FNHPA) prévoyait une stabilité, voire une augmentation des réservations pour 2017 que ce soit pour la saison printanière ou la saison estivale. Et ce fut effectivement le cas, car le secteur du tourisme en plein air a explosé.

Cela a été favorisé par le calendrier des vacances scolaires françaises, dont les bons positionnements des vacances de printemps et d’été ont eu des impacts favorables sur le niveau et le prix des réservations.

Le développement de l’e-commerce est également l’un des facteurs favorisant l’essor de ce secteur : il est désormais plus facile aux vacanciers de rechercher la destination idéale, et d’effecteur leurs réservations via internet, sans même avoir à se déplacer. Le matériel de camping nécessaire est lui aussi devenu plus accessible, et on peut désormais faire ses achats en ligne, et partir en camping avec son équipement au grand complet.

Le tourisme en plein air en quelques chiffres

Le camping attire de plus en plus de monde, et les chiffres le prouvent : en 2016, un chiffre d’affaires de près de 2,5 milliards d’euros a été généré par l’hôtellerie de plein air. Ce chiffre a été plus important chez les chaines et les groupes (+ 3%) plutôt que chez les indépendants (+ 1%), ce qui prouve que l’activité tends vers plus de professionnalisme, avec plus de moyens, et se modernise.

Si l’année dernière, la fréquentation des touristes étrangers a été un peu limitée (en raison d’une mauvaise météo, de divers blocages administratifs ou sociaux, ou encore les craintes d’attentats), cela a été compensé par l’importante dynamique du tourisme domestique. En effet, les touristes français ont réussi à concentrer 68% des nuitées enregistrées en 2016.

On a cependant constaté une hausse des réservations des touristes étrangers en 2017, surtout celles des touristes européens des pays proches, visiblement très attirés par la destination France. Le tourisme en Bretagne semble être le plus prisé. En effet, parmi les destinations préférées en France, la Bretagne est en tête avec 46%, suivi du PACA (15%) et de l’Aquitaine (15%). A l’étranger, c’est l’Espagne qui connait le plus de succès (30%), suivie de l’Italie (21%) et du Portugal (12%).

En haute saison, le tarif moyen pour un mobile-home 2 chambres est d’environ 502€ pour une semaine dans un camping 1 étoile, et peut monter dans les 1400€ pour une semaine dans un camping 5 étoiles.

Outre les mobile-homes, les camping-cars sont également très appréciés des vacanciers, et les ventes de ce type de véhicule sont en nette progression. En moyenne, les camping-caristes sont âgés de 58 ans, et un peu plus de la moitié d’entre eux sont des retraités ou pré-retraités.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *