Le marché des animaux de compagnie se porte bien

animaux de compagnie

Chaque année, on constate que les Français font de plus en plus de dépenses pour leurs chats, chiens, lapins, serpents et autres animaux de compagnie, si bien que ce marché représente actuellement un chiffre d’affaire annuel de plus 4 milliards d’euros.

La compagnie des animaux très en vogue

Des études ont démontré qu’actuellement, près de la moitié des ménages français possèdent un animal de compagnie. Les chats sont ceux qui connaissent le plus de succès (environ 112 millions de chats), suivis de près par les chiens (environ 8 millions).

Pour un chat, on dépense en moyenne 600 € par an. Pour un chien, le budget peut s’élever jusqu’à 800 € en moyenne. Ces sommes sont en grande partie liées aux dépenses pour l’alimentation, mais on a aussi les accessoires et l’hygiène. Les propriétaires d’animaux achètent ces accessoires dans les magasins pour animaux traditionnels et de plus en plus dans des animaleries en ligne comme Dandyspet.com

La nourriture

pet food

La nourriture représente à elle seule près des 2/3 des dépenses. En effet, de nos jours, on ne se contente plus de donner les restes du midi à son animal favori. On investit de plus en plus dans de la nourriture industrielle des grandes marques comme Nestlé, Friskies, Felix ou encore Royal Canin.

Ainsi, le business du Pet Food est depuis quelques années devenu extrêmement rentable, avec parfois des marges pouvant atteindre 20%. Les offres se diversifient. On retrouve sur le marché des granulés avec des caractéristiques bien spécifiques : granulés pour hiver ou pour été, pour des animaux jeunes ou vieux, petits ou gros, à poils longs ou ras….

Ces produits sont bien sûrs vendus à des prix plus ou moins chers. Il n’est pas rare de retrouver de la nourriture pour chien plus onéreuse que celle pour bébé. Le plus étonnant, c’est que les gens sont de moins en moins nombreux à s’en offusquer, c’est devenu « normal ».

Les dépenses vétérinaires

On accorde toujours plus d’attention à nos animaux, et on se préoccupe particulièrement de leur santé. En près de 10 ans, les dépenses vétérinaires ont augmenté de plus de 70% ! Les propriétaires sont de plus en plus nombreux à acheter des psychotropes pour leurs animaux déprimés. L’industrie pharmaceutique réalise alors un chiffre d’affaire annuel supplémentaire de quelques milliards d’euros également.

Mais les sources de dépenses pour les soins et le bien-être des animaux ne se limitent plus aux vaccins et aux antidépresseurs. On trouve actuellement des psychologues pour animaux, des clubs de gym et de remise en forme et même des chirurgiens esthétiques pour animaux ! Bien sûr, ce ne sont pas tous les propriétaires qui osent se lancer dans de telles dépenses. En général, ce sont les maîtres bien à l’aise financièrement qui se permettent d’offrir ce genre de luxe à leurs animaux de compagnie.

La technologie au service de nos amis les bêtes

lanceur de balles automatique pour chien

L’homme n’est pas le seul à bénéficier des bienfaits des nouvelles technologies. En effet, les ingénieurs et autres industries ont senti qu’il y avait une carte à jouer avec les animaux. On retrouve actuellement divers gadgets connectés destinés à divertir nos chats ou nos chiens, comme cette fameuse balle que l’on peut, grâce à son smartphone et une caméra, lancer à distance. Ainsi, on peut surveiller notre chien de notre lieu de travail : si l’on constate qu’il s’ennuie, on pourra alors jouer avec lui à distance.

De nos jours, même les chiens ont leurs propres réseaux sociaux dédiés. On peut citer en exemple Chabadog, un site de rencontre qui permet de trouver un partenaire de reproduction (essentiellement) ou de jeu.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *